Forum des Afghans francophones et des passionnés de l'Afghanistan
As Salam Aleykoum Wa Rahmatullah Wa Barakatuh

Soyez les bienvenu(e)s dans notre forum de discussion pour des Afghans francophones et des passionnés de l'Afghanistan partout dans le monde pour discuter en français sur des sujets divers et variés. Ici convergent des personnes, de tous âges et tous milieux, pour débattre, discuter, se cultiver, partager leurs connaissances et s'entraider.

Nous vous invitons à découvrir les sujets existants sur le forum - n'hésitez pas à y participer !

Vous pouvez vous connecter via facebook, n'hésitez pas à inviter vos amis ! Smile
Forum des Afghans francophones et des passionnés de l'Afghanistan

Forum de discussion des Afghans francophones et des passionnés de l'Afghanistan


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'Islam défend la liberté de pensée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

ZalmayR

avatar
Clandestin du Forum
Clandestin du Forum
L'Islam défend la liberté de pensée

dimanche, 03 juillet 2011
Harun yahya


Le monde contemporain est formé de sociétés qui incluent toutes sortes de croyances : le Christianisme, le Judaïsme, le bouddhisme, l'hindouisme, l'athéisme, le déisme et le paganisme. Les Musulmans doivent être tolérants envers toutes celles-ci, quelle que soit leur nature, et agir de façon clémente, juste et humaine. La responsabilité qui incombe aux croyants est d'inviter les hommes à la beauté de la religion d’Allah par la voie de la paix et de la tolérance.

L'Islam est une religion qui encourage et garantit la liberté de vie, d'opinion et de pensée. Il interdit la pression et le conflit parmi les gens ainsi que la calomnie, le soupçon et même les mauvaises pensées à l'égard d'autrui. L'Islam a non seulement interdit d'exercer la terreur et la violence, mais également d'imposer quelque idée que ce soit à un autre être humain.

Forcer les gens à croire en la religion ou à la pratiquer va à l'encontre de l'esprit et de l'essence de l'Islam parce qu'il est nécessaire que la foi soit embrassée avec la volonté et la conscience libres. Naturellement, les Musulmans peuvent inviter les autres à suivre les préceptes moraux enseignés par le Coran, mais ils ne se servent jamais de la contrainte. Ils expliquent les beautés de la religion à la lumière du verset:

Par la sagesse et la bonne exhortation, appelle au sentier de ton Seigneur" (Sourate an-Nahl, 25)

Mais ils gardent à l'esprit le verset:

Ce n'est pas à toi de les guider, mais à Allah Qui guide Qui Il veut. (Sourate al-Baqarah, 272)

De toute façon, un individu ne peut pas être incité à la pratique de la religion par la menace, la pression physique ou psychologique, ni par la promesse des privilèges mondains. Quand ils reçoivent une réponse négative, les Musulmans dissent :

A vous votre religion et à moi ma religion ! (Sourate al-Kafirun, 6)

Le monde contemporain est formé de sociétés qui incluent toutes sortes de croyances : le Christianisme, le Judaïsme, le bouddhisme, l'hindouisme, l'athéisme, le déisme et le paganisme. Les Musulmans doivent être tolérants envers toutes celles-ci, quelle que soit leur nature, et agir de façon clémente, juste et humaine. La responsabilité qui incombe aux croyants est d'inviter les hommes à la beauté de la religion d’Allah par la voie de la paix et de la tolérance. C'est à eux de décider de vivre ou non selon ces vérités, d'y croire ou non. Forcer une personne à croire, lui imposer des idées est une attitude contraire à la morale coranique.

Imaginons un modèle de société dans lequel la loi contraint les gens à pratiquer la religion. Un tel modèle de société est tout à fait contraire à l'Islam parce que la foi et le culte n'ont de valeur que s'ils visent le contentement d’Allah avec la libre volonté de l'individu. Dans ces conditions, chacun sera pieux du fait de la pression du système. Ce qui est acceptable du point de vue islamique est la pratique de la religion dans un milieu où la liberté de conscience est autorisée, dans le but d'obtenir l'agrément d’Allah.

Allah condamne la mort d'innocents

Selon le Coran, l'un des plus grands péchés est de tuer un être humain qui n'a pas commis de crime :

... quiconque tue un être sans que ce soit pour meurtre ou pour corruption sur terre, c'est comme s'il avait tué l'humanité entière, et celui qui le fait revivre, c'est comme s'il faisait revivre l'humanité entière. En effet Nos Messagers sont venus à eux avec les preuves évidentes. Et puis, voilà qu'en dépit de cela beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur terre. (Sourate al-Ma'idah, 32)

Comme nous pouvons le voir dans les versets ci-dessus, ceux qui tuent des innocents sans raison sont menacés d'une punition sévère. Allah a révélé que le meurtre d'une personne est un péché aussi grand que le meurtre de toute l'humanité. Celui qui respecte les prescriptions d’Allah ne fera pas de mal à un seul individu, encore moins à des milliers d'innocents. Ceux qui pensent qu'ils échapperont à la justice et à la punition ici-bas ne pourront jamais éviter les comptes qu'ils devront rendre à Allah pour leurs actes au jour dernier. Aussi, les croyants qui savent qu'ils rendront des comptes à Allah après leur mort seront très attentifs et sauront respecter les limites imposées par Allah.

Allah commande aux croyants d'être compatissants et cléments

Dans le verset suivant, il est question de la morale musulmane :

Et être ensuite de ceux qui ont cru et qui se sont recommandés la patience et qui se sont recommandés la miséricorde mutuelle. Ceux-là sont les gens de la droite. (Sourate al-Balad, 17-18)

Il apparaît ainsi que l'un des préceptes moraux les plus importants qu’Allah a révélés à Ses serviteurs pour leur accorder Sa miséricorde et les guider au chemin du salut et du paradis, est de "s'enjoindre mutuellement la miséricorde" .

La source de la vraie compassion est l'amour d’Allah. Cet amour crée une sympathie dans le cœur de l'homme envers les autres créatures d’Allah : celui qui aime Allah éprouve une intimité pour ce qu'Il a créé. En raison de cet amour fort et de la fidélité que l'homme éprouve pour le Seigneur qui l'a créé ainsi que tous les autres hommes, il se comporte selon la morale vertueuse commandée dans le Coran envers autrui. Cette morale droite implique la véritable compassion.

La forte morale des croyants provient donc de l'amour profond qu'ils ont pour Allah. Grâce à leur dévotion envers Allah, ils respectent méticuleusement les préceptes moraux du Coran. Ils ne demandent de faveur à personne en échange de la compassion dont ils font preuve et de l'aide qu'ils fournissent, et n'attendent même pas un remerciement. Ils ne visent qu'à obtenir le contentement d’Allah avec la bonne morale qu'ils pratiquent, car ils savent qu'ils seront interrogés au Jour du Jugement Dernier.

Allah commande la tolérance et la clémence

Le verset 199 de la Sourate al-A'raf, qui parle de "pratiquer la pitié", exprime le concept de la clémence et de la tolérance, principes fondamentaux de l'Islam.

Examiner l'histoire islamique permet de comprendre clairement comment les Musulmans ont établi ces valeurs morales coraniques dans leur vie sociale. Au fur et à mesure de leur conquête, les Musulmans ont instauré un milieu libre et tolérant. Dans les domaines de la religion, de la langue et de la culture, ils ont permis aux gens de différentes nations de vivre sous le même toit en liberté et en paix, accordant ainsi à chacun les bienfaits de la connaissance, de la richesse et de la stabilité sociale. À cet égard, l'une des raisons les plus importantes pour laquelle le grand Empire Ottoman a pu assurer son existence pendant plusieurs siècles résidait dans la tolérance et l'ouverture d'esprit islamiques de l'Etat. A chaque époque, les Musulmans se sont caractérisés par leur tolérance et leur miséricorde. Ils ont été les plus justes et les plus cléments parmi leurs contemporains. Tous les groupes ethniques au sein de cette communauté plurielle ont librement pratiqué leurs propres cultes et ont joui de conditions favorables pour vivre leurs propres cultures et adorer Allah à leur manière.

Tout ceci prouve que l'enseignement moral offert à l'humanité par l'Islam est celui qui apportera la paix, le bonheur et la justice au monde. La barbarie qui a lieu dans le monde aujourd'hui sous le nom de "terrorisme islamique" est complètement détachée des valeurs morales du Coran ; c'est l'affaire d'ignorants, de fanatiques et de criminels qui n'ont rien à voir avec la religion. Instruire selon le véritable enseignement moral de l'Islam constituera la clé pour contrecarrer ces individus et ces groupes qui essayent de commettre leurs actes de sauvagerie sous couvert de l'Islam.

En d'autres termes, l'Islam et l'enseignement moral du Coran ne cautionnent aucunement le terrorisme. Au contraire, ils demeurent le remède par lequel le monde peut être sauvé de ce fléau.

Harun Yahya

Voir le profil de l'utilisateur

SamiraZamir

avatar
Demandeur d'asile
Demandeur d'asile
i I love you Islam

Voir le profil de l'utilisateur

stallarida


Touriste du Forum
Touriste du Forum
ZalmayR a écrit:L'Islam défend la liberté de pensée

dimanche, 03 juillet 2011
Harun yahya


Le monde contemporain est formé de sociétés qui incluent toutes sortes de croyances : le Christianisme, le Judaïsme, le bouddhisme, l'hindouisme, l'athéisme, le déisme et le paganisme. Les Musulmans doivent être tolérants envers toutes celles-ci, quelle que soit leur nature, et agir de façon clémente, juste et humaine. La responsabilité qui incombe aux croyants est d'inviter les hommes à la beauté de la religion d’Allah par la voie de la paix et de la tolérance.

L'Islam est une religion qui encourage et garantit la liberté de vie, d'opinion et de pensée. Il interdit la pression et le conflit parmi les gens ainsi que la calomnie, le soupçon et même les mauvaises pensées à l'égard d'autrui. L'Islam a non seulement interdit d'exercer la terreur et la violence, mais également d'imposer quelque idée que ce soit à un autre être humain.

Forcer les gens à croire en la religion ou à la pratiquer va à l'encontre de l'esprit et de l'essence de l'Islam parce qu'il est nécessaire que la foi soit embrassée avec la volonté et la conscience libres. Naturellement, les Musulmans peuvent inviter les autres à suivre les préceptes moraux enseignés par le Coran, mais ils ne se servent jamais de la contrainte. Ils expliquent les beautés de la religion à la lumière du verset:

Par la sagesse et la bonne exhortation, appelle au sentier de ton Seigneur" (Sourate an-Nahl, 25)

Mais ils gardent à l'esprit le verset:

Ce n'est pas à toi de les guider, mais à Allah Qui guide Qui Il veut. (Sourate al-Baqarah, 272)

De toute façon, un individu ne peut pas être incité à la pratique de la religion par la menace, la pression physique ou psychologique, ni par la promesse des privilèges mondains. Quand ils reçoivent une réponse négative, les Musulmans dissent :

A vous votre religion et à moi ma religion ! (Sourate al-Kafirun, 6)

Le monde contemporain est formé de sociétés qui incluent toutes sortes de croyances : le Christianisme, le Judaïsme, le bouddhisme, l'hindouisme, l'athéisme, le déisme et le paganisme. Les Musulmans doivent être tolérants envers toutes celles-ci, quelle que soit leur nature, et agir de façon clémente, juste et humaine. La responsabilité qui incombe aux croyants est d'inviter les hommes à la beauté de la religion d’Allah par la voie de la paix et de la tolérance. C'est à eux de décider de vivre ou non selon ces vérités, d'y croire ou non. Forcer une personne à croire, lui imposer des idées est une attitude contraire à la morale coranique.

Imaginons un modèle de société dans lequel la loi contraint les gens à pratiquer la religion. Un tel modèle de société est tout à fait contraire à l'Islam parce que la foi et le culte n'ont de valeur que s'ils visent le contentement d’Allah avec la libre volonté de l'individu. Dans ces conditions, chacun sera pieux du fait de la pression du système. Ce qui est acceptable du point de vue islamique est la pratique de la religion dans un milieu où la liberté de conscience est autorisée, dans le but d'obtenir l'agrément d’Allah.

Allah condamne la mort d'innocents

Selon le Coran, l'un des plus grands péchés est de tuer un être humain qui n'a pas commis de crime :

... quiconque tue un être sans que ce soit pour meurtre ou pour corruption sur terre, c'est comme s'il avait tué l'humanité entière, et celui qui le fait revivre, c'est comme s'il faisait revivre l'humanité entière. En effet Nos Messagers sont venus à eux avec les preuves évidentes. Et puis, voilà qu'en dépit de cela beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur terre. (Sourate al-Ma'idah, 32)

Comme nous pouvons le voir dans les versets ci-dessus, ceux qui tuent des innocents sans raison sont menacés d'une punition sévère. Allah a révélé que le meurtre d'une personne est un péché aussi grand que le meurtre de toute l'humanité. Celui qui respecte les prescriptions d’Allah ne fera pas de mal à un seul individu, encore moins à des milliers d'innocents. Ceux qui pensent qu'ils échapperont à la justice et à la punition ici-bas ne pourront jamais éviter les comptes qu'ils devront rendre à Allah pour leurs actes au jour dernier. Aussi, les croyants qui savent qu'ils rendront des comptes à Allah après leur mort seront très attentifs et sauront respecter les limites imposées par Allah.

Allah commande aux croyants d'être compatissants et cléments

Dans le verset suivant, il est question de la morale musulmane :

Et être ensuite de ceux qui ont cru et qui se sont recommandés la patience et qui se sont recommandés la miséricorde mutuelle. Ceux-là sont les gens de la droite. (Sourate al-Balad, 17-18)

Il apparaît ainsi que l'un des préceptes moraux les plus importants qu’Allah a révélés à Ses serviteurs pour leur accorder Sa miséricorde et les guider au chemin du salut et du paradis, est de "s'enjoindre mutuellement la miséricorde" .

La source de la vraie compassion est l'amour d’Allah. Cet amour crée une sympathie dans le cœur de l'homme envers les autres créatures d’Allah : celui qui aime Allah éprouve une intimité pour ce qu'Il a créé. En raison de cet amour fort et de la fidélité que l'homme éprouve pour le Seigneur qui l'a créé ainsi que tous les autres hommes, il se comporte selon la morale vertueuse commandée dans le Coran envers autrui. Cette morale droite implique la véritable compassion.

La forte morale des croyants provient donc de l'amour profond qu'ils ont pour Allah. Grâce à leur dévotion envers Allah, ils respectent méticuleusement les préceptes moraux du Coran. Ils ne demandent de faveur à personne en échange de la compassion dont ils font preuve et de l'aide qu'ils fournissent, et n'attendent même pas un remerciement. Ils ne visent qu'à obtenir le contentement d’Allah avec la bonne morale qu'ils pratiquent, car ils savent qu'ils seront interrogés au Jour du Jugement Dernier.

Allah commande la tolérance et la clémence

Le verset 199 de la Sourate al-A'raf, qui parle de "pratiquer la pitié", exprime le concept de la clémence et de la tolérance, principes fondamentaux de l'Islam.

Examiner l'histoire islamique permet de comprendre clairement comment les Musulmans ont établi ces valeurs morales coraniques dans leur vie sociale. Au fur et à mesure de leur conquête, les Musulmans ont instauré un milieu libre et tolérant. Dans les domaines de la religion, de la langue et de la culture, ils ont permis aux gens de différentes nations de vivre sous le même toit en liberté et en paix, accordant ainsi à chacun les bienfaits de la connaissance, de la richesse et de la stabilité sociale. À cet égard, l'une des raisons les plus importantes pour laquelle le grand Empire Ottoman a pu assurer son existence pendant plusieurs siècles résidait dans la tolérance et l'ouverture d'esprit islamiques de l'Etat. A chaque époque, les Musulmans se sont caractérisés par leur tolérance et leur miséricorde. Ils ont été les plus justes et les plus cléments parmi leurs contemporains. Tous les groupes ethniques au sein de cette communauté plurielle ont librement pratiqué leurs propres cultes et ont joui de conditions favorables pour vivre leurs propres cultures et adorer Allah à leur manière.

Tout ceci prouve que l'enseignement moral offert à l'humanité par l'Islam est celui qui apportera la paix, le bonheur et la justice au monde. La barbarie qui a lieu dans le monde aujourd'hui sous le nom de "terrorisme islamique" est complètement détachée des valeurs morales du Coran ; c'est l'affaire d'ignorants, de fanatiques et de criminels qui n'ont rien à voir avec la religion. Instruire selon le véritable enseignement moral de l'Islam constituera la clé pour contrecarrer ces individus et ces groupes qui essayent de commettre leurs actes de sauvagerie sous couvert de l'Islam.

En d'autres termes, l'Islam et l'enseignement moral du Coran ne cautionnent aucunement le terrorisme. Au contraire, ils demeurent le remède par lequel le monde peut être sauvé de ce fléau.

Harun Yahya




Merci pour cet article très intéressant.
Silvia

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum