Forum des Afghans francophones et des passionnés de l'Afghanistan
As Salam Aleykoum Wa Rahmatullah Wa Barakatuh

Soyez les bienvenu(e)s dans notre forum de discussion pour des Afghans francophones et des passionnés de l'Afghanistan partout dans le monde pour discuter en français sur des sujets divers et variés. Ici convergent des personnes, de tous âges et tous milieux, pour débattre, discuter, se cultiver, partager leurs connaissances et s'entraider.

Nous vous invitons à découvrir les sujets existants sur le forum - n'hésitez pas à y participer !

Vous pouvez vous connecter via facebook, n'hésitez pas à inviter vos amis ! Smile
Forum des Afghans francophones et des passionnés de l'Afghanistan

Forum de discussion des Afghans francophones et des passionnés de l'Afghanistan


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Afghanistan : pour quels résultats ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin

avatar
Admin
Admin
Afghanistan : pour quels résultats ?








Dix ans de combats, les talibans ont reculé, mais les progrès, selon le général Patraeus, commandant en chef des forces de l’OTAN en Afghanistan demeurent incertains, fragiles et possiblement réversibles.

Le transfert des compétences militaires aux forces de sécurité afghanes est bien prévu pour cette année, avec un début opérationnel dès le début du printemps dans des provinces pas encore nommées pour ne pas orienter les talibans sur les opérations en cours. Les progrès observés l’ont été grâce à un supplément de troupes au sol déployées par Obama ces derniers mois afin de sécuriser au plus vite les zones qui seront reprises par les forces afghanes dès le printemps et la totalité des zones d’ici juillet 2011, date butoir d’un retrait possible des forces américaines, donc de l’ISAF , donc des forces françaises. Mais ces renforts ont favorisé la recrudescence de points d’accrochages avec les talibans, donc de pertes humaines.

Ce que feront les Afghans de ces zones réputées sécurisées nul ne peut le dire mais ce qui est prévisible, si on s’en tient au discours du général Patraeus, c’est que des retournements de situations peuvent avoir lieu et que les territoires gagnés sur les talibans se perdent à nouveau du fait de facteurs dès aujourd’hui visibles et palpables : notamment les compétences et expertises militaires « un peu justes » des militaires afghans, certes formés mais pour la plupart peu instruits et pas forcement enclins à choisir durablement la carrière militaire, attirés par un changement de camp et une vie facile.

Le retrait n’exclut pas les perspectives de nouveaux combats contre les insurgés mais le fond du problème, c’est aussi le traitement des zones de replis des talibans, zones en territoire pakistanais que rejoignent les insurgés après leurs actions combattantes en Afghanistan sans être véritablement inquiétés. La diplomatie fait état de collaboration avec les autorités pakistanaises, l’armée en particulier, pour intercepter les bandes armées en repli, ce qui arrive, sporadiquement seulement. Mais, chut, le sujet est tabou, le Pakistan ne plaisante pas avec le terrorisme.

Le retrait des forces de l’OTAN devrait, théoriquement, d’ici 2014, rendre impossible toute fixation d’Al-Quaïda sur le sol afghan, objectif premier pour la passation des pouvoirs. Au-delà de 2014, nous restons sur une idée de collaboration visant à empêcher toute velléité de retour des talibans ; objectif ambitieux si on considère les résultats obtenus en 10 années de guerre et l’opérationnalité hypothétique d’une armée afghane en remplacement de l’OTAN. Pas besoin d’être grand clerc pour avancer un avis : ce ne sera pas facile pour les afghans. La solution passera peut-être par une intégration des talibans aux affaires de l’état afghan sans le volet islamiste dur ou par une prise de pouvoir pure et simple à laquelle nous ne pourrions nous opposer.

En tout cas, le jour ou nous transmettrons le flambeau aux forces afghanes, les talibans ne seront ni vaincus ni détruits et resteront en capacité de combattre ; ils ne s’en priveront pas. Si l’Afghanistan, au lendemain de notre départ, viendrait à tomber aux mains des talibans, la bonne question sera de se poser si nous sommes en face d’un problème de nature stratégique ou au contraire strictement interne à une région qui ne représenta aucun danger pour notre sécurité. La reprise de nos positions, en Afghanistan par d’autres forces, non-occidentales, ne semble pas probable, qui aurait vraiment envie de s’enliser dans cette nasse ? Je pense, au contraire, que les talibans seront assez malins pour ne pas nous poser de problème direct afin qu’on les laisse s’approprier le pouvoir à Kaboul se sachant sous la menace directe de missiles de croisière pouvant troubler leurs petites affaires afghanes.
En nous retournant sur ce que nous venons de quitter il nous faudra éviter le fantasme d’un pays reconstruit, modernisé, structuré, les petites filles dans les écoles et les gentils papas barbus tenir la porte des supermarchés à leurs mamans chargées de consommables désormais accessibles et admettre que nous avons échoué. Nous quitterons et laisserons un pays dévasté par les bombes, l’ignorance et l’obscurantisme sans autre avenir que survivre au jour le jour.

La présence de nos soldats, sur le sol afghan, est de plus en plus mal ressentie par les opinions, aux USA davantage qu’en France, mais liés que nous sommes aux actions américaines dans ce pays, nous suivrons le mouvement de cette impopularité et finirons par repartir en nous demandant : pourquoi ? Parce que nous ne comprenons toujours pas le lien entre les talibans qui menacent le pouvoir à Kaboul et les actions terroristes sur nos sols occidentaux. Je pense que la menace a évoluée, les camps d’entrainement des terroristes, il y a quelques années, étaient bien situés en Afghanistan mais depuis, se sont déplacés dans d’inaccessibles zones montagneuses pakistanaises. L’étau dans lequel sont pris les talibans, celui de l’OTAN et celui du Pakistan a empêché l’exportation du terrorisme taliban et je crois que l’objectif, de ce point de vue, a été atteint. Les talibans se sont fixés d’autres objectifs, tels que le retrait de l’OTAN, on y arrive, et la voie libre à une reconquête du pouvoir sans main mise étrangère.

Jean-Marc Trappler









http://www.armees.com/info/actualites/afghanistan-pour-quels-resultats,39589.html

Voir le profil de l'utilisateur http://afghanfrancophones.forumactif.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum